Faire le marketing de soi (2)

Par le 23 juin 2010

Dans un précédent billet, je vous ai proposé de faire le marketing
de vous-même. Il s'agissait d'adapter les outils du marketing à sa
situation. Nous avons passé en revue deux outils : le benchmark et le
plan de communication.

Dans ce billet, je vous propose de découvrir un grand classique du
marketing et de voir comment on peut l'utiliser à son profit. Il s'agit
de l'analyse S.W.O.T. (Strength ou forces, Weakness ou faiblesses,
Opportunities ou opportunités, Threats ou menaces).

Bien sûr, tout n’est pas directement transposable. On ne peut pas
complètement comparer l’analyse de la situation d’une entreprise et
celle de la situation d’une personne. Toutefois, cette démarche va nous
aider à structurer notre réflexion et à mûrir notre plan d’actions.


L’analyse SWOT est un outil très utilisé dans la démarche marketing
stratégique. Elle permet de faire le diagnostic d’une situation d'une
façon claire et synthétique. Il s’agit par exemple de faire le
diagnostic d’une entreprise sur un marché particulier au regard d’un
objectif à atteindre. Pour cela, on croise deux axes :
– Externe,
interne,
– Points forts, points faibles.

L’analyse externe
L’analyse externe explore
l’environnement de l’entreprise.
– Les points forts sont les
opportunités qu’offre le marché pour l’entreprise,
– Les points
faibles sont les menaces que l’entreprise peut rencontrer sur ce
marché.

Dans le cas d'un diagnostic personnel, l’analyse externe concerne
tout l’environnement de ce poste, qu’il s’agisse de faits provenant de
votre entreprise elle-même ou de son environnement. L'environnement
porte sur toutes les dimensions : économique, juridique, technologique,
environnementale. En bref, tout ce qui peut avoir un impact sur votre
poste.

Quels sont les facteurs de votre environnement qui peuvent avoir
une influence (positive ou négative) sur votre poste ? À titre
d’exemple, voici une liste non exhaustive :
– Évolutions dans la
stratégie de votre entreprise
– Restructurations et réorganisations
en cours ou prévisibles
– Évolutions des exigences des clients, du
marché (développement durable, écologie, législation…)
– Évolutions
des technologies
– Évolution de la loi sur la formation : apparition
du DIF
- Besoin de compétences clés (anglais, gestion de projet,
commercial, etc.)
– Changements de managers et d’équipes

Nouvelles activités à prendre en charge
– Nouvelles attentes
vis-à-vis de vous

L’analyse interne
L’analyse
interne porte sur l’entreprise elle-même. On analyse ses forces et ses
faiblesses au regard du marché considéré.
Dans le cas d'un
diagnostic personnel, l'analyse interne concerne votre poste,
c'est-à-dire votre poste lui-même, mais également vous-même. Quelles
sont vos forces et vos faiblesses ? À titre d’exemple, voici une liste
non exhaustive :
– De par ma position centrale, je suis bien placé
pour être au courant. Je peux ainsi anticiper,
– Quelles sont mes
compétences acquises, à renforcer ou à acquérir ?
– Bonne
motivation,
– Bonne connaissance de la structure, de son histoire :
des clés pour mieux comprendre la situation actuelle
– Capacité
d’adaptation, flexibilité,
– Compétences relationnelles,
émotionnelles.
Le diagnostic EMOFF
Le diagnostic
EMOFF présente l’ensemble de cette analyse sous une forme synthétique.
Voici
un exemple simplifié :

SWOT

Identifier les objectifs et plans d’actions
Une
fois, le diagnostic posé, l’important est d’identifier les objectifs
que l’on se donne et le plan d’actions pour atteindre ces objectifs.
3
pistes pour cela :
– sécuriser les points faibles et les menaces,

consolider les points forts,
– saisir les opportunités 

Quelques constats concernant l'exemple ci-dessus :

– se renseigner sur les nouveaux métiers et le nouveau manager

il est probable que la maîtrise de l'anglais devienne indispensable :
utiliser son DIF pour se former,
– la connaissance du nouveau
logiciel serait un plus : que puis-je faire ?
– l'absence de diplôme
est-elle vraiment un handicap ?

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

marie lise Il y a 9 années

bonjour,
J’aime bien vos articles. C’est du concret et cela me parle.

Répondre
Avatar

Jocelyne NATIER Il y a 10 années

Bonjour,
Cet outil est effectivement un formidable outi de diagnostic tant sur notre poste de travail que sur nous-même : quant est-il effectivement de nos possibilités (qu’il s’agisse d’écoute, de remise en question, etc..), de nos limites (adaptabilité, formation,appréhension aux nouvelles technologies ..), de notre capacité d’ouverture (aller vers les autres, oser, être force de proposition, …) etc . Une fois ces questions posées et analysées en toute objectivité – ce qui parfois peut être violent par une mise en évidence de nos faiblesses et/ou de notre laxisme – l’on se rend compte que finalement ce qui nous stresse peut être résolu en revoyant par exemple nos méthodes de travail, notre approche, attitude ou langage vis-à-vis de notre entourage professionnel (et aussi personnel). Tout le stress n’est évidemment pas totalement évacué, et celui qui reste peut être positif. C’est un exercice par conséquent à faire pour mieux se connaître et mieux se faire connaître auprès des autres. Se connaître c’est parfois oser, le regard des autres peut alors changer. C’est aussi reprendre confiance, savoir se valoriser, savoir dire non aussi pour rester crédible. Un exercice par conséquent que je vous invite à faire pour arriver à sortir de la notion de « matricule » et retrouver la place qui nous revient au sein de notre entreprise

Répondre
Avatar

Christine Harache Il y a 10 années

Bonjour Marie,
Merci de ce commentaire qui me touche beaucoup. L’analyse SWOT est un outil simple et synthétique qui aide à faire le point d’une situation.

Répondre
Avatar

Marie Duplay Il y a 10 années

Bonjour Christine,
et merci pour ce deuxième volet. C’est très intéressant et instructif. Comme à chaque fois d’ailleurs.
Je suis certaine que ces pistes de réflexion aideront grand nombre d’entre nous.

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.