Grande enquête nationale auprès des assistantes : 2 tendances fortes ressortent

Par le 26 octobre 2015

La valorisation du métier d’assistantes et le sentiment d’appartenance à l’équipe sont deux tendances fortes qui ressortent de la grande enquête Cegos auprès des secrétaires et assistant(e)s. Dans cet article, nous allons décrypter pour vous ces nouvelles tendances et enjeux du métier.

Grande Enquête nationale auprès des assistantes - par l'Observatoire Cegos

La valorisation du métier d’assistantes, clé de voûte d’une collaboration réussie

Invitées à exprimer leurs niveaux d’accord sur quatre affirmations phares, les assistantes démontrent que le métier évolue aussi et surtout grâce à la synergie des binômes et à leur forte capacité d’adaptation.

  • 85% affirment que leur métier évolue vers plus d’autonomie, d’indépendance et de responsabilité
  • 86% estiment qu’appréhender l’activité des membres de l’équipe fait partie des nouvelles missions de l’assistante
  • 75% reconnaissent que les attentes de leurs managers diffèrent de celles d’hier, et qu’elles sont plus intéressantes aujourd’hui
  • 65% considèrent que l’autonomie des jeunes managers est une vraie opportunité pour elles et pour l’évolution de leur métier.

Décryptage de notre consultante Cegos, Agnès Taupin

Point de vigilance au sujet des jeunes managers. Plus d’autonomie de leur part peut nuire à leurs performances. Il faut, pour les seconder avec efficacité, leur proposer de vous déléguer les missions chronophages où ils n’ont aucune valeur ajoutée, mais où vous êtes ultra performant/e. Pour beaucoup, ils ont été recrutés pour des compétences précises et de hauts niveaux. La complémentarité des binômes doit être maintenue.

Et si  cette valorisation du métier d’assistante passait aussi par un sentiment d’appartenance à l’équipe?

Autrefois laissées dans l’ombre de leurs managers, 36% des assistantes éprouvent un plus fort sentiment d’appartenance à l’équipe dans laquelle elles évoluent.

Mais si 40% des sondées n’ont noté aucun changement (soit parce qu’elles étaient déjà intégrées à l’équipe, soit parce qu’elles sont toujours en retrait), 15% estiment que les évolutions de leur métier les éloignent de l’équipe.

En affinant les réponses, les évolutions du métier :

  • servent surtout les assistantes de direction (41% se sentent mieux intégrées à l’équipe) ;
  • servent (ou desservent) une assistante-sénior sur deux (55 ans et plus) ;
  • desservent les assistantes d’équipe de 12 personnes et plus.

Sur un plan plus général, et invitées à exprimer leurs degrés de motivation, 78% des assistantes sont très motivées et plutôt motivées par leurs missions.

Décryptage de notre consultante Cegos, Agnès Taupin

Point d’alerte à l’intention des assistantes d’équipe. Si vos nouvelles missions impactent votre sentiment d’appartenance au sein de votre équipe, il faut veiller à rétablir l’équilibre ou demander à recadrer votre rôle : « faire à la place de » et changer de poste, ou « seconder l’équipe » et revoir l’attribution des missions qui vous isolent. Cependant, et parce que vous êtes à 91% très motivées ou plutôt motivées pour votre travail, ce choix restera cornélien.

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau billet consacré aux différentes sources de motivations liées au métier.

Pour aller plus loin :

Découvrez les résultats de la Grande enquête nationale auprès des Assistantes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.