Les graphiques au service de votre communication -2

Par le 7 juin 2013

Dans un précédent billet, je vous ai présenté une méthode toute simple permettant de choisir le graphique le mieux adapté au message que vous voulez faire passer. Dans ce billet, je vais revenir sur des conseils généraux destinés à renforcer la pertinence et l’impact de vos graphiques.

Mettre en valeur le message du graphique

Un graphique vraiment percutant est « déchiffrable » au premier coup d’œil. Le lecteur doit immédiatement prendre connaissance de l’information que vous souhaitez lui communiquer.

Pour cela, plusieurs principes peuvent nous guider.

Le premier principe à respecter est une règle universelle de la communication : un message à la fois. Autrement dit, un graphique pour chaque information que vous voulez mettre en avant. Si vous devez mettre en avant plusieurs informations, il vous faudra réaliser plusieurs graphiques.

Vous avez identifié votre message, il faut choisir le graphique qui le mettra le mieux en valeur. Je vous renvoie pour cela à mon précédent article. A ce propos, je vous signale que les versions récentes d’Excel intègrent une fonction « graphiques recommandés » qui conseille sur le choix du graphique.

Pour accéder à cette fonction, il faut cliquer sur l’icône « graphiques recommandés » dans le groupe « graphiques ».

graph1

 

 

 

Dans cet exemple, je souhaite représenter  les CA du mois de juillet des produits de cette biscuiterie bretonne.

graph7

 

 

 

 

Voici les graphiques qu’Excel recommande pour les représenter.

graph2

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vais choisir le dernier : les barres. C’est le mieux adapté au message que je veux faire passer : une comparaison des CA des différents produits.

Une fois le graphique réalisé, on peut encore aider le lecteur dans sa compréhension en donnant un titre parlant au graphique. C’est le principe des titres en plein ou titres journalistiques. Ils sont porteurs de l’information principale, par rapport aux titres en creux qui se contentent d’annoncer l’information.

Comparez ces deux graphiques pour en juger.

graph4graph5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut enfin utiliser la couleur pour accentuer encore l’impact.

graph6

 

 

 

 

 

 

 

 

Derniers conseils

Sans pour autant surcharger le graphique, un certain nombre d’éléments peuvent aider à la compréhension du graphique :

  • la légende. Dans notre exemple, elle n’est pas utile, mais peut l’être dans d’autres cas,
  • les titres des axes, quand ils ne sont pas évidents. Dans notre exemple, l’axe des abscisses pourrait avoir le titre : CA du mois de juillet en millions d’euros.
  • les unités de mesure. A ce propos, il peut être intéressant de simplifier les unités de mesure. Il est beaucoup plus lisible, par exemple, de convertir les euros en milliers d’euros, voire en millions. 10 millions € est plus lisible que 10 123 685 €.

A vous de jouer !

 

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.