Apprivoiser ses émotions pour être bien avec soi et les autres

    Par le 1 juin 2010

    Le concept d’intelligence émotionnelle s’est développé à la fin du XXème siècle à côté de celui bien plus ancien d’intelligence rationnelle et cognitive. Ce qu’on appelle communément « l’intelligence ».
    L’intelligence émotionnelle est fondée sur l’identification, la compréhension et l’acceptation de nos propres émotions et de celles de nos interlocuteurs. Elle permet d’éviter la frustration liée au refoulement de ses émotions et ainsi d’être mieux avec soi-même et les autres.
    Elle vient en contradiction avec notre éducation qui nous enseigne que montrer ses émotions est un signe de faiblesse et qui nous invite plutôt à nous maîtriser.

    Comment définir une émotion ?
    Le mot émotion vient du latin « emotere » qui signifie mouvoir. Cette étymologie suggère l’action. C’est une réaction affective passagère, d’intensité plus ou moins forte, en réaction à un évènement déclencheur et qui comporte des manifestations physiologiques et comportementales

    Il y a 5 émotions de base
    Les cinq émotions de base sont universelles. On les retrouve dans toutes les cultures, même si leur expression peut être différente.
    Il y a différents degrés dans chacune des émotions dont les manifestations peuvent être plus ou moins importantes.

    1 – La joie est une émotion capitale, liée au désir, à la motivation. Elle nous stimule, nous rend créatifs.
    2 – Le désir est  une émotion d’anticipation positive.qui se produit à l’évocation d’un projet attractif.
    3 – La colère révèle un conflit ou une insatisfaction. Elle  est grande consommatrice d’énergie et nous incite à agir.
    4 – La tristesse est associée à un évènement indésirable, une perte. Elle peut être source d’enseignement, de compréhension. Elle provoque un comportement de repli sur soi.
    5 – La peur est une émotion d’anticipation. Elle nous informe d’un danger proche (réel ou imaginaire). Elle nous permet d’anticiper.

    À quoi sert la gestion des émotions ?
    Gérer ses émotions permet de :
    – Mieux se connaître, mieux se comprendre
    – Mieux comprendre l’autre
    – Développer une relation authentique avec soi et avec l’autre
    – Être soi-même
    – Éviter du stress

    Comment développer sa conscience émotionnelle ?
    – Accueillez l’émotion, qu'elle soit agréable ou désagréable. Prenez quelques secondes pour être en contact avec l’émotion, être à l’écoute de votre ressenti.
    – Identifiez l’émotion et le déclencheur, mettez des mots sur ce qui se passe en vous.
    – Identifiez vos réactions spontanées possibles fuite/attaque et analysez votre besoin (approbation, réconfort…)
    – Agissez (laissez passer, communiquez…)

    Et rappelez-vous
    Les émotions sont des clés essentielles dans notre vie, dans nos processus de décision. Elles nous donnent de l’information sur de l’impalpable, de l’insaisissable. Elles sont sources de plaisir et d’enseignement. Les connaître et les reconnaître nous permet de grandir.

    Prenez soin de vous
    – Exprimez vos émotions, votre ressenti
    – Faites-vous plaisir, offrez-vous des moments  de ressourcement chaque jour
    – Prenez-soin de vous  et soyez vous-même
    -Acceptez de déplaire à certains, osez dire non
    – Menez une vie agréable, vivez à votre rythme
    – Appréciez le moment présent et réservez-vous des temps de pause et de réflexion, en particulier lorsque vous êtes tendu
    – Riez, pratiquez l’humour, prenez les choses avec légèreté

    Quelques ouvrages
    Pour poursuivre cette réflexion, je vous conseille quelques ouvrages :
    « Du bon usage des émotions au travail » Catherine Lainé et Etienne Roy
    ESF Editeur
    « La force des émotions » François Lelord et Christophe André
    Éditions Odile Jacob

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    James Il y a 2 années

    Je suis prêt a commenter tous vos message que vous allez m envoiyer

    Répondre

    Christine Harache Il y a 8 années

    Un témoignage intéressant. Merci Jocelyne. J’aime beaucoup votre conclusion sur la sagesse que votre formation vous a amenée à développer : plutôt que d’essayer de changer les personnes, il est plus efficace de changer notre attitude envers elles.

    Répondre

    Jocelyne NATIER Il y a 8 années

    Bonjour,
    J’ai suivi il y a 3 ans une formation sur l’intelligence émotionnelle suite à une situation conflictuelle au sein de ma Direction. Je recommande fortement cette formation qui permet à la fois de prendre vraiment conscience de ce que l’on est du point de vue caractère (sensible, susceptible, renfermée, etc…) et qui aborde entre autres la notion des valeurs, telles l’argent, le bien être, l’altruisme, l’égoisme, etc… Cette notion de valeurs est à mon sens essentielle car elle nous aide à comprendre qu’un conflit ne peut se résoudre que si les parties en jeu sont sur la même longueur d’onde : par exemple un « carriériste » (donc qui travaille pour soi) aura de grandes difficultés à travailler avec quelqu’un dont les valeurs sont collectives. Depuis cette formation, j’aborde les relations au travail de manière différente en sachant qu’il est fondamentalement impossible de changer les gens et qu’il convient dans ce cas de changer notre attitude envers eux.
    Une formation pour apprendre à mieux se connaître et par conséquent à mieux se défendre et s’assumer au sein de son travail… et également au sein de sa famille, avec ses amis…. Pour un bien-être bien appréciable.
    Jocelyne Natier

    Répondre

    Abonnez-vous au blog

    Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.