Quel lecteur êtes-vous ?

Par le 26 janvier 2010

Vous êtes submergé de documents en tout genre, papier et électronique ? Vous avez le sentiment d’être débordé et de passer beaucoup trop de temps à leur lecture ?

Êtes-vous sûr d’adopter la bonne méthode pour prendre connaissance de cette masse d’informations ? Je vous propose de tester vos pratiques avec un quizz. Prenez le temps de faire le quizz avant de regarder le corrigé.

Quel lecteur êtes-vous ?

© Shutterstock

Faites le test !

1. Lire plus vite permet de mieux comprendre et de mieux retenir. Cette affirmation vous semble :
a – Vraisemblable
b – Fausse

2.    Quand vous lisez un document, vous faites des retours en arrières pour vous assurer d’avoir bien compris
a – Vrai
b – Faux

3.    En lisant,
a – Vous articulez mentalement. Autrement dit, vous lisez  les mots « tout haut dans votre tête ».
b – Vous photographiez directement l’image d’un ou plusieurs mots.

4.    Vous avez votre objectif avant de lire et choisissez la méthode qui convient
a – Vrai
b – Faux

5.    Être plus efficace dans la lecture passe par accepter de ne pas tout lire
a – Vrai
b – Faux

Corrigé

Voici les bonnes réponses.

1. Lire plus vite permet de mieux comprendre et de mieux retenir. Cette affirmation vous  semble

a Vraisemblable.
C’est paradoxal, mais vrai, l’augmentation de la vitesse de lecture améliore la compréhension du texte et sa mémorisation.

2. Quand vous lisez  un document, vous faites des retours en arrières pour vous assurer d’avoir bien compris

b Faux.
Si vous avez répondu que vous faites des retours en arrière, peut-être manquez-vous un peu de confiance en vous. Il  est plus efficace de faire une 2ème lecture rapide qu’une seule lecture hachée par des retours arrière.

3. En lisant,

b Vous photographiez directement l’image d’un ou plusieurs mots.
La lecture silencieuse ou « subvocalisation » ralentit le rythme de la lecture au rythme de la parole.

4. Vous avez votre objectif avant de lire et choisissez la méthode qui convient

a Vrai.
C’est le moyen d’être plus efficace et de ne pas se perdre dans les détails. Vous savez de quelles informations vous avez besoin et la recherchez systématiquement

5. Être plus efficace dans la lecture passe par accepter de ne pas tout lire

a Vrai.
C’est le prix à payer pour gagner en efficacité. Il ne s’agit pas ici de lire pour le plaisir, comme quand on lit un bon roman. Il s’agit de lire pour rechercher des informations.

Vous êtes un bon lecteur si vous avez trouvé la bonne réponse à 3 questions ou plus. Si vous avez trouvé la bonne réponse aux 5 questions, c’est que vous êtes un expert.

En conclusion

Améliorer sa méthode de lecture repose sur deux principes :

   1. on est plus efficace si on lit plus vite,
   2. on est plus efficace si on adopte une attitude active face à l’information et si l’on met en place une stratégie de lecture.

Lire plus vite, c’est possible

  •     Un lecteur moyen lit au rythme de 200 mots/minute,
  •     Un bon lecteur lit au rythme de 500 à 600 mots/minute,
  •     Un très bon lecteur lit au rythme de 1000 mots/minute.

Le lecteur moyen peut facilement doubler sa vitesse de lecture. C’est avant tout une question de compréhension du mécanisme de la lecture et d’entraînement régulier. Comme le musicien, le lecteur doit faire des gammes.

Deux  phénomènes freinent la vitesse de lecture, ce sont les retours en arrière et la subvocalisation :

  • Les retours en arrière hachent la lecture. Rappelez-vous qu’il est plus efficace de mener une 2ème lecture rapide que de faire des retours en arrière.
  • La subvocalisation ou lecture silencieuse consiste à lire le texte « tout haut dans sa tête ». Elle ralentit le rythme de la lecture qui se rapproche alors de celui de la parole. Or la subvocalisation n’est pas utile à la bonne compréhension du texte.

Adopter une attitude active face à l’information

Très souvent, nous sommes passifs face à la masse importante des informations qui nous parviennent. Ainsi, après avoir terminé la lecture d’un article, ne nous sommes pas capables d’en résumer les idées principales.

Développer son efficacité comme lecteur c’est adopter une attitude active face à l’information, aller à la recherche de l’information, plutôt que de la recevoir passivement.

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Léa Il y a 10 années

Bonsoir Christine

Je fais effectivement la différence entre la lecture de textes professionnels et la lecture de romans pour le plaisir et la détente. Si ça m’arrive de faire des retours arrière, c’est que je suis vraiment fatiguée et que je n’arrive pas à me concentrer. Ca me fait penser à un sketche d’un humoriste : Sellig. Par contre j’ai un problème de mémoire, je ne sais plus lequel. :-))

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.