Pourquoi l’office manager est, de fait, happiness manager ?

    Par le 7 septembre 2017

    L’office manager, rôle stratégique s’il en est, doit mettre en œuvre tout ce qui est en son possible pour soutenir et optimiser la productivité de l’équipe. Cela tient en quelques lignes.

    Ainsi, la gestion du bien-être des collaborateurs représente-t-elle un pilier phare de la fonction. Armé des moyens qu’il a su négocier avec sa Direction, l’office manager est garant des bonnes conditions de travail. A savoir du confort, au sens large du terme, et de l’ambiance nécessaires au maintien d’une productivité soutenue. Cela signifie également de prévenir, autant que faire se peut, l’absentéisme, les conflits, malaises et autres cailloux dans la chaussure de l’équipe.

    Pour rappel, la fonction d’office manager est présente en France depuis une trentaine d’années dans les cabinets d’avocats internationaux. Les avocats d’affaires travaillent parfois jour et nuit sur des opérations financières particulièrement complexes. A cette occasion, l’office manager doit veiller au grain et les moyens sont engagés pour que tout le personnel puisse produire dans des conditions optimales. Ce, malgré la fatigue éprouvante occasionnée par les rythmes et charge de travail. Il n’est donc pas rare de trouver dans ces cabinets des douches, des espaces de repos, des sièges ergonomiques, des cuisines proposant de quoi se restaurer à toute heure, etc. Les enjeux sont capitaux et ne sauraient pâtir d’un manque de moyens.

    Dans les cabinets d’avocats internationaux, les effets du travail de l’office manager sont non dilués et rapidement visibles sur le travail produit.

    Par extension, l’office manager a aussi pour mission de comparer les rémunérations proposées dans sa structure avec celles des concurrents. Un bon positionnement contribue non seulement à la fidélisation du personnel mais valorise aussi l’image de la structure à l’extérieur. L’effet de représentation est donc essentiel.

    Des rémunérations attractives, des locaux confortables, une culture d’entreprise fédératrice, tels sont les chevaux de bataille de l’office manager soucieux du bonheur des collaborateurs et du rayonnement de la structure.

    En conclusion, le volet happiness manager n’est pas distinct du reste de la fonction office manager puisqu’il en est au cœur. Et si vous voulez devenir Office manager, je vous recommande le cycle avec certification Cegos.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *