Assistant(e)s et office managers freelances, deux ou trois choses à savoir…

    Par le 26 juin 2017

    Lorsque j’ai débuté en freelance, j’avais imaginé qu’en recontactant mes anciens employeurs, ceux-ci m’accueilleraient à bras ouverts, ravis d’avoir non plus une salariée mais un prestataire. Exit donc les soucis de masse salariale, tickets restaurant etc. Ce fut une erreur d’appréciation de ma part. S’ils furent intéressés et ils le furent, ce fut pour une tout autre raison : la flexibilité que j’allais leur apporter.

    Assistant(e)s et office managers freelances, deux ou trois choses à savoir…

    L’agilité du freelance

    En effet, même si le client dispose d’un budget, le prix consacré à du support administratif, qu’il soit salarié ou externalisé, est capé. Quelque soit le mode de calcul de conversion d’un salaire en prestation, les dépenses n’excèderont pas un certain montant pour du soutien administratif. En revanche, la souplesse, elle, n’a pas de prix… qu’elle se nomme souplesse, flexibilité ou agilité, puisqu’elle a été rebaptisée depuis qu’elle est devenue officiellement indispensable.

    La mission de pompier

    Cela m’a rapidement amenée à proposer des prestations de transition. J’agissais tel un pompier, j’étais en quelque sorte ma propre agence d’intérim puisque j’intervenais souvent en urgence, suite au départ d’une personne et en attendant le recrutement de la prochaine, auquel je participais activement d’ailleurs. Comme on peut l’imaginer, cela est très confortable pour le client et permet de libérer plus rapidement et sereinement la personne qui part. Il s’agit là de missions effectuées chez le client, souvent de longue durée, généralement très exigeantes et qui remplissent très rapidement notre agenda.

    Autant de missions que de prestataires

    Mais nous parlons ici d’une branche du soutien administratif freelance parmi tant d’autres. En effet, qu’entend-on par assistant(e) ou office manager externalisé ou freelance ? Est-ce sur site ou à distance ? Pour quelles durées de missions ? Quelles tâches sont concernées ? L’éventail est très large et couvre des tâches allant de la transcription audio, en passant par la prise de rendez-vous commerciaux, jusqu’à des missions avancées en office management. Les motivations des prestataires ainsi que les formats (en direct ou en sous-traitance, via une plateforme payante ou non etc.) sont très nombreux. De même que tous les formats ne sont pas adaptés à toutes les tâches.

    Enfin, certains débordements sont déjà présents : exploitation par certains intermédiaires, concurrence déloyale, exercice par des non-professionnels et autres mauvaises pratiques dues à la non-réglementation de ce domaine.

    Cependant, tant que les besoins en flexibilité du client seront respectés, les assistant(e)s et office managers freelances sachant se renouveler ont de beaux jours devant eux/elles !

    Pour aller plus loin, vous pouvez suivre les certifications Cegos suivantes :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Marie LUYE Il y a 5 mois

    Merci pour votre article, vous parlez de règlementation, c’est à chacun de bien réfléchir au sens qu’il donne à ses choix d’indépendance. Brader ses prix, passer par des plateformes qui margent sur votre dos, ce n’est pas viable. J’encourage les personnes qui veulent se lancer ou qui sont déjà installées à bien réfléchir à leur posture, à la vision qu’elle ont de leur entreprise, à leur stratégie. Prendre le risque de créer une entreprise pour ne pas pouvoir gagner sa vie, pour ne pas avoir une certaine qualité de vie, n’a pas de sens.

    Répondre

      Nazef Il y a 3 mois

      Tres pertinent ! Je suis entièrement d’accord avec vous

    Cosmodental Il y a 5 mois

    Motre métiers à été un veritable challenge !
    Le management dentaire un autre aperçu de notre nouvelles profession notre savoir faire avec du bon sens économiques …

    Répondre