Le quotidien de l’assistante dentaire : chronique d’un stress annoncé

    Par le 19 mai 2011

    Dans un précédent billet je vous avais présenté la profession d’assistante dentaire, sa richesse et les nombreuses compétences nécessaires à cette fonction.

    Aujourd’hui je souhaite vous parler des difficultés rencontrées par certaines assistantes dans leur exercice quotidien.

    De multiples fonctions

    Accueillir les patients, participer aux soins, assurer une stérilisation respectueuse des normes, gérer la partie administrative, recevoir les fournisseurs, etc, sont autant de facettes de notre métier qui rythment inlassablement nos journées. Tant que ces multiples fonctions peuvent être réalisées avec une certaine fluidité, il est très enrichissant d’exercer ainsi auprès d’un praticien. Cette variété permet en effet d’avoir une vision globale de l’activité et d’y être pleinement associée. C’est également une grande source d’épanouissement que d’avoir une activité aussi complète.

    •  Accueillir, informer, rassurer ;
    • Transférer, spatuler, aspirer ;
    • Débarrasser, nettoyer, stériliser ;
    • Rédiger, classer, archiver ;

    Et bien d’autres tâches encore… à effectuer toujours avec le sourire !

    Le sentiment de manquer de temps

    Mais quand l’activité devient plus dense, que le rythme de travail s’accélère, l’assistante peut rapidement se sentir tiraillée dans ses multiples fonctions avec le sentiment désagréable de manquer de temps pour tout réaliser correctement. Sa journée se met à ressembler à une course contre la montre. Répondre aux exigences du praticien et des patients relève alors du tour de force.

    Dans cette situation, le stress est à son œuvre. L’insatisfaction s’installe petit à petit, les tensions deviennent palpables, et il n’est pas rare que l’ambiance se dégrade au sein de l’équipe. L’épuisement et la démotivation se font alors rapidement sentir car il n’y a rien de plus frustrant que de se sentir submergée par la charge de travail, de courir dans tous les sens, au détriment de son équilibre et de la qualité du travail fourni.

    La nécessité de réorganiser le travail

    Dans les cabinets où l’activité est soutenue, il est donc devenu très difficile pour les assistantes d’assurer toutes les tâches qui leur incombent dans de bonnes conditions. Une nouvelle organisation du travail s’impose alors, en confiant la partie administrative à une secrétaire par exemple. Chacun retrouve ainsi le goût du travail bien fait et la fierté de mener à bien sa tâche dans des conditions propices à l’épanouissement de tous les membres de l’équipe. Et tout le monde retrouve le sourire !

     Et vous ? Comment vivez-vous votre quotidien ?

    Isabelle LAVAL

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    patouland Il y a 2 semaines

    Bonjour, cela va faire bientôt 3 ans que je travail avec mon praticien, j’ai passé mon diplôme AD en VAE il y a bientôt 2 ans. Mon praticien est installé depuis 7 ans. Lorsque je suis arrivé dans le cabinet c’était une découverte, moi qui avait travaillé pendant 11 en stomato, tout était bien. Mais depuis plusieurs mois, je n’ai plus aucune motivation, je m’ennuie dans mon travail….Mon praticien a travaillé longtemps seul au fauteuil, et malheureusement je n’arrive pas à m’imposer malgré tous mes efforts pour le faire. Au cours de nos réunions mensuelles je lui en ai parlé, je lui ai dit que je ne m’épanouissais pas dans ce que je faisais. Il m’a dit qu’il ferait des efforts, ce qu’il a fait pendant quelques semaines, et puis ça recommence. Dès que je veux prendre l’aspiration ou prendre des initiatives il me repousse et reprend les choses en mains. Il me reprend pour les choses que je dis aux patients en me disant qu’il ne faut pas dire ça de cette façon mais plutôt comme ça. Du coup je deviens dingue et me dis que je ne suis peut être pas faite pour ce travail. J’ai contacté l’assistante qui occupait le poste avant moi et m’a répondu qu’elle était partie car elle ne pouvait rien faire non plus. Je pensais qu’au fil du temps les choses s’arrangeraient mais ce n’est pas le cas et je ne sais plus quoi faire. Je n’ai plus mon rôle d’assistante dentaire, car il reprend tout ce que je fais et ne me laisse pas m’investir. J’aimerai avoir des conseils ou autre, je suis preneuse.
    Merci par avance

    Répondre
      Isabelle LAVAL

      Isabelle LAVAL Il y a 2 semaines

      Il est difficile de te répondre… Tu ne changeras pas complètement ton praticien, en tout cas cela me semble difficile car il a l’air de préférer faire seul et ne te laisse pas de marge de manœuvre… Tu peux retenter de lui dire combien cela est frustrant pour toi de ne pas être davantage responsabilisée, lui dire que tu as besoin de t’impliquer pour prendre plaisir à ton poste. Si vraiment rien ne change et qu’il n’envisage pas de recruter un autre praticien à ses côtés (ce qui te permettrait de t’investir auprès de l’associé à défaut d’avec lui), il faudra peut-être penser à chercher un poste ailleurs…
      J’avoue que je ne vois pas d’autres solutions : soit les choses bougent dans ton cabinet, soit il faudra penser à aller voir ailleurs si tu veux évoluer dans les tâches confiées…

      patouland Il y a 2 semaines

      Bonjour,
      Merci de votre réponse Isabelle, c’est vrai que je pense à quitter ce poste mais j’ai déjà travaillé avec des praticiens qui eux n’avaient aucun respect pour leur assistante et limite se faire insulter ou menacer lorsque quelque chose n’allait pas que je ne sais pas, je ne sais plus. Au moins de ce cabinet où je travaille 4 jours / semaine , tous mes week end et 9 semaines de vacances grâce à mes RTT, je ne suis pas débordé à la tâche. Je veux croire qu’il va changer, mais bon je ne sais pas. je me pose tout un tas de questions.

      Isabelle LAVAL

      Isabelle LAVAL Il y a 2 semaines

      En effet, on sait ce qu’on perd et on ne sait pas ce qu’on trouve ensuite… C’est donc à toi, et à toi seule de réfléchir aux enjeux et à ce qui est le plus important pour toi. Je te souhaite des jours meilleurs au travail et un très bel été !

    Elie Il y a 2 semaines

    Bonjour,

    je commence un emploi d’aide dentaire d’ici quelques semaines. J’entamerai en même temps la formation pour passer assistante dentaire.
    Jusqu’à présente je faisais de la gestion administrative….mais je m’ennuie dnas les tâches confiées et j’avais vraiment envie d’avoir un contact avec le public et de me sentir utile.
    Le poste proposé m’a semblé intéressant avec une perspective d’évolution et de salaire a-delà ce que je gagne depuis que je suis chez mon employeur actuel (presque 10 ans).
    ce que je lis ne me semble pas encourageant.
    Y’a t-il des assistantes dentaires qui sont satisfaites de leur sort????

    Merci!

    Répondre

      GILLES Sabine Il y a 2 semaines

      Bonjour,
      Tout dépend de la structure et de l’état d’esprit de ton employeur et aussi de ta motivation: confiance et travail d’équipe sont très importants car les taches sont multiples.
      Bon courage et n’hésites pas à changer si ça ne va pas…il y a du recrutement partout en france.

      Sabine.

      Isabelle LAVAL

      Isabelle LAVAL Il y a 2 semaines

      Oui il y a des assistantes qui sont bien dans leur poste et comme elles sont bien, elles n’éprouvent pas le besoin de venir en parler sur ce blog !! C’est souvent comme ça dans les blogs et les forums, on ressent davantage le besoin de se confier et de s’exprimer quand les choses vont mal que quand elles vont bien 😉 Félicitations pour ce poste et bienvenue dans la profession !

    Véro Il y a 1 mois

    Je suis assistante dentaire depuis 12 ans, et pour vous présenter mon ressenti, je vous mets ci-dessous un copier coller du courrier que je viens d’expédier à mme la ministre de la santé, avec copies au 1er ministre et au président de la république. N’hésitez pas à en faire autant car si nous voulons que notre métier évolue, c’est à nous de nous bouger !

    Mme Buzyn,

    Je suis assistante dentaire depuis 12 ans. J’aime mon métier, qui requiert de nombreuses compétences : dynamisme, qualités relationnelles, sens des priorités, gestion du stress et des urgences, enthousiasme, disponibilité, discrétion… Je gagne le SMIC.

    J’aspire aujourd’hui à plus de reconnaissance. Quand pourrons-nous, comme chez nos voisins, exercer la profession d’hygiéniste dentaire ? Quand pourrons-nous, tout comme les sage-femmes, exercer notre profession en libéral ? Quand bénéficierons-nous du statut de personnel soignant ?

    Réformez-nous ! Permettez-nous d’exercer ce beau métier avec fierté et non avec la frustration qu’entraîne une carrière stagnante et sous payée.

    D’avance merci pour votre lecture.

    Cordialement

    Répondre

    Nathalie joseph Il y a 1 mois

    Je suis assistante dentaire depuis 5 ans maintenant, au debut j’aimais le metier, mais aujourdhui j’ai l’impression que je suis traité comme un chien, mon praticien garde un coté sympathique mais derriere tout ça certaine chose ne me semble pas normal et commence à me stressé. Exemple quand il fini un soin, avant il jettait ses gants à la poubelles alors que maintenant il les balance sur le plan de travail pour que moi je les jettes. J’ai deja fait semblant de ne pas y toucher mais il les laisse comme si de rien etait, et au fonds ça m’enerve enormement, et en plus d’avoir un salaire bas. Comment je peux faire pour lui faire comprendre que c’est à lui de jetter ses gants a la poubelles ( d’autant qu’il a juste a appuyer le bouton avc son pieds pour qu’elle s’ouvre )

    Répondre
      Isabelle LAVAL

      Isabelle LAVAL Il y a 1 mois

      Merci Nathalie pour ce témoignage. Je te conseille de lui parler, avec tact, en disant que tu souhaites que la gestion du risque contaminant reste performante dans la salle de soin et qu’il est donc important de jeter les gants directement à la poubelle après un soin… Tiens-nous au courant ! courage !

    GILLES Sabine Il y a 3 mois

    Bonjour,
    Assistante dentaire depuis 1980, après 12 ans en cabinet de stomatologie, je démarre un remplacement après une période sans emploi.Les conditions de travail des assistantes dentaires deviennent de plus en plus difficiles, stress important, manque de reconnaissance, surmenage, salaires sans rapport avec les compétences requises, la plupart du temps l’assistante assume le travail d’une secrétaire en plus de son travail déjà bien chargé.Les logiciels informatiques sont complexes et pas du tout rationnels: ce qui devrait nous simplifier la tache administrative ne fait que la compliquer.Dans beaucoup de cabinets les assistantes sont au bord du burn-out et je ne recommanderai pas ce métier à des jeunes.J’ai eu la chance de l’exercer dans de bonnes conditions pendant de nombreuses années mais là raz le bol: cela explique que les jeunes ne restent pas longtemps et se réorientent peu de temps après avoir obtenu leur diplôme.Bon courage à toutes les assistantes dentaires, elles sont très dévouées et méritent un salaire décent et non pas en dessous de celui d’une femme de ménage.

    Répondre

      Janina Il y a 3 mois

      Bonjour Sabine,

      Je suis soulagée et en même temps choquée de voir que ca se passe pareil partout…
      Dans le cabinet ou je travail on me demande à l’avenir de faire des blanchiment en plus de mon travail, puis ils veulent me former pour faire les détartrage, ce qui me semble d’être interdit… mais bon j’ai peur de répondre, peur de perdre ma place, je travail déjà 45h par semaine et malgré tout mes efforts j’ai l’impression de n’en jamais faire assez..
      Encore hier l’une de mes praticienne ma demandé de chassé une mouche, PARDON mais est ce vraiment mon travail?
      Entre l’accueil des patients l’encaissement, CV, impression factures…
      Entre hygiène, steri, alginate, impregum…
      Entre 4 Dr qui vous réclament et juste une collègue de plus….
      Entre Rassurer les patients et leur réclamer de la patience…
      J’en peux plus je craque….

    Jenny Il y a 4 mois

    Bonjour,

    J’exerce mon métier d’assistante dentaire avec passion, je travaille dans le même cabinet depuis 14 ans. Je suis seule assistante pour 2 praticiens et contrairement à ce que l’on pourrait penser : je m’ennuie.
    Je résume : un des deux praticiens n’a jamais travaillé à 4 mains et l’autre travaille de moins en moins donc je ne fais quasiment plus de fauteuil. Nous avons de moins en moins de patients (je pense que l’attitude de mes praticiens y est pour beaucoup).
    Ils sont de moins en moins présents au cabinet et je passe le plus clair de mon temps toute seule la dedans : au début cela était plaisant mais maintenant je me sens au bord de la déprime.
    J’ai donc postulé à une annonce et ai rdv mercredi pour un entretien d’embauche : il s’agit d’un nouveau centre dentaire qui ouvre ses portes très prochainement (4 salles de soins, 1 bloc etc…)
    Dans mon entourage les avis sont assez partagés : il y’a ceux qui trouvent que j’ai de l’ambition et trouve mon choix courageux de partir dans un tout autre rythme de travail (donc moins de temps forcement à accorder à ma famille etc etc…) et ceux qui me disent être folle de quitter mon poste, qui est une véritable planque, (j’avoue être BIEN payée à ne rien faire ( 1 800 €) avec des horaires on ne plus cool (limite j’ai honte ! )
    Alors quand je lis tous ces témoignage, je me demande si je ne fais pas une erreur en voulant partir. La plupart d’entre vous sont au bord du « burn out « . J’ai effectivement conscience que je vais perdre toutes ces années d’ancienneté et pas mal de temps libre, que le trajet sera bcp plus long pour m’y rendre sans parler du salaire.
    Il faut également savoir que mes praticiens partiront d’ici 4 ans à la retraite et j’ai cru comprendre que le cabinet ne serait pas revendu.
    Alors que faire ???? Est ce que j’attends encore 4 ans et toucher ainsi les indemnités qui me reviennent ou j’anticipe au risque d’aller dans un mur…ou pas ?

    Répondre
      Isabelle LAVAL

      Isabelle LAVAL Il y a 3 mois

      Bonjour Jenny,
      Tu vis un bore out (ennui au travail) et c’est tout aussi douloureux que d’autres formes de mal être au travail. Je pense que chercher ailleurs est donc nécessaire pour retrouver l’épanouissement ! Bonne chance dans tes recherches et tiens nous au courant.

      isabelle Il y a 2 mois

      bonjour jenny , je ne suis pas la pour te donner des conseils mais moi je suis en dentaire depuis 16 ans je suis arrivée à un stade ou le raz le bol est installé depuis un bon bout de temps ayant travaillé en libéral et depuis 5 ans en centre dentaire c’est un vraiment un métier qui ne correspond plus à une assistante dentaire mais à une boniche sans aucune considération avec un salaire minable , on se demande pourquoi on a un diplome. Pense quand même à ton salaire car en centre dentaire c’est miséreux bon courage

    Jennifer Il y a 4 mois

    Bonjour,

    J’exerce mon métier d’assistante dentaire avec passion, je travaille dans le même cabinet depuis 14 ans. Je suis seule assistante pour 2 praticiens et contrairement à ce que l’on pourrait penser : je m’ennuie.
    Je résume : un des deux praticiens n’a jamais travaillé à 4 mains et l’autre travaille de moins en moins donc je ne fais quasiment plus de fauteuil. Nous avons de moins en moins de patients (je pense que l’attitude de mes praticiens y est pour beaucoup).
    Ils sont de moins en moins présents au cabinet et je passe le plus clair de mon temps toute seule le dedans : au début cela était plaisant mais maintenant je me sens au bord de la déprime.
    J’ai donc postulé à une annonce et ai rdv mercredi pour un entretien d’embauche : il s’agit d’un nouveau centre dentaire qui ouvre ses portes très prochainement (4 salles de soins, 1 bloc etc…)
    Dans mon entourage les avis sont assez partagés : il y’a ceux qui trouvent que j’ai de l’ambition et trouve mon choix courageux de partir dans un tout autre rythme de travail (donc moins de temps forcement à accorder à ma famille etc etc…) et ceux qui me disent être folle de quitter mon poste, qui est une véritable planque, (j’avoue être BIEN payée à ne rien faire ( 1 800 €) avec des horaires on ne plus cool (limite j’ai honte ! )
    Alors quand je lis tous ces témoignage, je me demande si je ne fais pas une erreur en voulant partir. La plupart d’entre vous sont au bord du « burn out « . J’ai effectivement conscience que je vais perdre toutes ces années d’ancienneté et pas mal de temps libre, que le trajet sera bcp plus long pour m’y rendre sans parler du salaire.
    Il faut également savoir que mes praticiens partiront d’ici 4 ans à la retraite et j’ai cru comprendre que le cabinet ne serait pas revendu.
    Alors que faire ???? Est ce que j’attends encore 4 ans et toucher ainsi les indemnités qui me reviennent ou j’anticipe au risque d’aller dans un mur…ou pas ?

    Répondre

    Lilice Il y a 6 mois

    Bonjour, je voudrais savoir si il est possible de préparer le diplôme. D assistant dentaire avec un contrat de travail de 15 heure par semaine seulement ?

    Répondre
      Isabelle LAVAL

      Isabelle LAVAL Il y a 6 mois

      Je pense que c’est tout à fait possible. Bonne formation !

    liline Il y a 7 mois

    Bonjour,
    J’ai débuté il y a 1 an 1/2 comme AD stagiaire dans un cabinet ou je suis seule avec 2 praticiens. C’est ma première expérience à ce poste. Au début je pensais que c’était difficile vu mon inexpérience et étais heureuse d’avoir travail. Ensuite, travaillant la semaine au cabinet et les cours le samedi, je mettais sur le compte de la fatigue. Je voyais bien en échangeant avec les filles en formation que je devais fournir plus d’effort vu le rythme imposé mais l’envi d’avoir mon diplôme me permettait de tenir. Mais les mois passent, les tâches se multiplient et je suis au bord de l’explosion entre les 2 salles de soins en simultané, la stérilisation, accueil, téléphone, agenda…. Je ne sais plus où donner de la tête. J’en veux a mes patrons qui ne remettent pas l’organisation en cause mais pour eux un manque d’investissement et concentration. En attente des résultats pour mon diplôme, ils commencent à menacer de licenciement si je ne m’améliore pas. Je ne vois pas comment faire mieux vu les conditions de travail et l’idée d’être licenciée me stresse encore plus… C’est la déprime. Trouver un nouveau praticien n’est pas évident

    Répondre
      Isabelle LAVAL

      Isabelle LAVAL Il y a 6 mois

      Je comprends ton désarroi, je te souhaite de trouver une alternative pour retrouver confiance et t’épanouir au travail. Bonne fin d’année et bon courage pour la suite.

    Valerie Il y a 7 mois

    Cela fait 20ans que je travaille dans le même cabinet dentaire.suite à une fracture de mon genou il y a 16ans, mon patron trouve que aujourd’hui il n’est plus possible que je travaille pour lui. D’après lui, je ne suis plus assez performante. Il me propose une formation pour ensuite trouver un nouvel emploi ailleurs. Je ne veux absolument pas perdre mon ancienneté et tous mes droits! Que dois-je faire? Merci de m aider

    Répondre

    Sanofi karidjatou Il y a 8 mois

    Je suis assistante dentaire en côté d’ivoire, et chez nous, ce n’est pas facile. Mais comme j’aime le boulot de je m’accroche.

    Répondre

    Zainabe Il y a 8 mois

    Bonjour,

    Je suis une jeune fille de 22ans. J’aimerais me lancer dans une formation d’assistante dentaire mais je ne trouve malheureusement pas de chirurgien dentiste m’acceptant en contrat pro.
    Aurez vous des pistes svp ?

    Bien cordialement

    Répondre

    Emilie Il y a 8 mois

    Bonjour,

    C’est rare que je laisse des messages mais en lisant vos commentaires je me suis reconnue dans mon ancien cabinet le stress, la pression aucune reconnaissance du travail sans compter les heures non payés ! Lorsque j’ai quitté mon ancien cabinet j’ai envisagé de faire une reconversion professionnelle dans le domaine des ressources humaines ce que j’ai fait ! Puis j’ai repris contact avec une dentiste humaine et qui m’a donné envie de reprendre mon travail avec moin de fauteuil mais beaucoup plus de gestion tout l’inverse de mon ancien emploi où j’étais au fauteuil toute la journée et les tâches de secrétariats pendant ub détartrage ou bien souvent notre pause ! Heureusement que je m’entendais bien avec mes collègues qui sont bien plus maintenant on pouvait compter l’une sur l’autre c’est la chose positive que je retiens durant mes 4 années dans ce cabinet ! Et également je remercie mes anciens employeurs de m’avoir forgé dans mon caractère je ne me laisserais plus jamais marcher dessus !
    Aujourd’hui je reprends goût à re travailler dans ce domaine j’aimerais savoir si parmi vous vous vous êtes lancées dans le libérale et être indépendante qui je trouve intéressant mais je ne trouve pas assez d’avis sur le sujet.
    Donc si vous envisagez ou connaissez dans vos entourages des assistantes dentaires indépendantes cela m’intéresse d’avoir leur ressenti ! Merci beaucoup

    Répondre

    nadia Il y a 8 mois

    BONJOUR
    Je suis assistante depuis 15 ans et il est vrai que la charge de travail n’a pas cessé d’augmenter!!
    journées de travail à rallonge et temps de pause écourté,mais j’aime toujours mon métier. Mon praticien est quelqu un d’humain et nous avons une relation de confiance mutuelle.j ai un salaire qui me paraît correct ( 1700e NET sans compter Pee et autres primes et 8 semaines de congés par an )
    Mais le tiers payant total généralisé est pour moi source de la goutte d’eau qui fait déborder le vase…..même si une secrétaire est arrivée, son manque d’interêt pour la profession et son manque de dynamisme me laisse sans espoir ( son contrat ne sera pas renouvelé)
    Alors que faire pour s ‘en sortir? J’ai une vie de famille alors je ne me vois travailler plus….

    Répondre
      Isabelle LAVAL

      Isabelle LAVAL Il y a 8 mois

      Bonjour Nadia,
      Tu pointes du doigt la difficulté actuelle de notre métier : une augmentation de la charge administrative qui demande de recourir à une secrétaire pour soulager l’assistante dentaire. Est-ce que ton praticien envisage de rechercher une autre secrétaire puisque celle que vous avez ne fait pas l’affaire ? Je ne vois que cette solution… Bon courage et prends soin de toi.

    Joh Il y a 9 mois

    Pourquoi ne suis-je pas tombé sur ce blog et surtout sur ces commentaires quelques temps de cela avant de m’engager dans ce métier ? 🙁 Ça fait un petit peu plus d’un an que je suis assistante dentaire, et je regrette amèrement de m’être intéresser a ce métier. Avant je m’ennuyer dans mon ancien travail, je voulais en changer pour un métier plus actif, un métier qui bouge, être assistante dentaire me semblait idéale vu que j’étais déjà commercial chez GACD, les produits je connaissais et j’avais souvent l’occasion de parler avec des assistantes au téléphone lorsqu’elle passaient leurs commandes, ça avait l’air d’être très intéressant. Effectivement c’est un métier très intéressant, mais a présent le stress et la charge de travail considérable me submerge. Je travaille 10h au cabinet et bien souvent je n’ai pas mon heure de déjeuner complet, souvent le praticien est en retard dans les soins et ça deborde dans ma pause et ça m’énerve au plus haut point et je n’y ai pas mon mot a dire. J’ai remarqué que mon caractère a bien changer, je me renferme sur moi même et je commence à détester de plus en plus mon travail. C’est un métier très fatiguant physiquement et moralement surtout quand on a aussi besoin de supporter les sauts d’humeur du dentiste en pleine crise de ménopause….. C’est pathétique et très peu professionnel…
    Je me demande comment vous y êtes arriver a pouvoir faire ce métier certaines pendant 20ans, je ne pense pas faire cela aussi longtemps….. Souvent je me demande si j’arrêté d’y aller du jour au lendemain sans prévenir juste pour qu’elle voit ce que ça fait et qu’elle se demerde…..
    Et que dire des patients, ils sont malheureusement le dernier de mes préoccupations au cabinet, alors que l’assistante est supposé rassurer le patient, moi je me fou complètement d’eux. Ils me font chier la plupart du temps quand ils ne me tape pas sur les nerfs. Je n’ai pas d’empathie pour eux…. Je crois bien que ce métier n’est pas pour moi.

    Répondre
      Isabelle LAVAL

      Isabelle LAVAL Il y a 9 mois

      Bonjour Joh, et merci pour ton témoignage et pour ta sincérité.
      Pour beaucoup d’entre nous, c’est la relation au patient qui nous aide à tenir malgré les contraintes et difficultés de ce métier. Si tu n’aimes pas cet aspect là du métier, si les patients t’insupportent, je pense en effet que tu t’es trompée d’orientation. Le principal est que tu t’en rendes compte pour te projeter vers autre chose. L’erreur est humaine et elle fait partie de la vie ! Tu sais désormais que tu n’es pas faite pour ça et que ta route est ailleurs 😉 Bonne chance pour la suite.
      Isabelle

      Chris Il y a 9 mois

      Il y a 20 ans le travail n était pas le même. Moins de complications administratives et une patientele plus disciplinée et puis surtout il y a 20 ans j avais 24 ans ! Lol. Mais pour tout te dire la seule chose qui fait tenir c est d avoir une collègue en or avec qui tu rigoles bien et avec qui tu partage le poids de ta journée. C est ca le secret !

    Alina Il y a 9 mois

    Je viens tout juste de commencer une formation assistante dentaire je suis avec une assistante qui est la depuis longtemps et je ressens également tout son stress, que des ondes négatives alors que ca fait pas longtemps que je suis là , j’aime ce métier Jai vraiment envie de réussir et d’apprendre mais juste le fait qu’elle soit si négative me déprime et me décourage à toujours me faire des remarques pour me rabaisser alors que c’est normal que je connaisse pas encore tout , je me demande si je dois chercher ailleurs ou non je me dit que peut être qu’avec le temps ça ira mieux . Ca se passe pas si mal mais juste que sa manière de me parler je me sens un peu rabaisser à toujours me faire des remarques non pédagogique

    Répondre
      Isabelle LAVAL

      Isabelle LAVAL Il y a 9 mois

      Bonjour Alina et merci de ton témoignage. Je comprends ton inquiétude. Je pense tout comme toi qu’il faut voir comment va évoluer la situation. Toutefois, tu peux peut-être essayer de parler avec ta collègue pour lui dire que tu as besoin de son soutien pour apprendre et former avec elle une équipe soudée et performante. Le stress est en effet très contagieux, comme toutes les émotions d’ailleurs. Vous serez gagnantes toutes les deux à travailler dans une atmosphère plus sereine. Bon courage pour la suite.

    Chris Il y a 10 mois

    Assistante dentaire depuis 19 ans j avoue avoir aimé ce métier mais aujourd’hui j en arrive à douter de mes capacités. Ces 2 dernières années nous avons été soumis à de telles réformes concernant toute la partie secrétariat que chaque action demande beaucoup plus de temps et de concentration, entre les modifications des logiciels, le paramétrage laborieux des dossiers, les feuilles de soins dégradées et les retours par mails de la cpam qui ne comprennent pas eux même leur nouvelle marche à suivre, sans compter l exigence des patients qui souhaitent qu on gère leur mutuelle de a à z, je suis même étonnée que personne ne souligne ce détail. Et à ca s’ajoute le travail à 4 mains au fauteuil, la stérilisation…. a refaire je refais tout différemment et surtout je ne choisis plus ce métier. A 44 ans mon souhait, trouver une nouvelle activité, me libérer de tout ce stress.

    Répondre
      Isabelle LAVAL

      Isabelle LAVAL Il y a 10 mois

      Je comprends très bien ce que vous décrivez. Le métier a beaucoup évolué et les tâches administratives ont pris une place de plus en plus grande et de nouvelles compétences sont apparues dans la gestion des prises en charge. Avez-vous demandé à votre employeur de vous aider dans cette nouvelle organisation de votre travail ? Avez-vous défini avec lui les priorités de votre mission ? Avez-vous une collègue vers qui vous tourner pour mettre en place une organisation plus fluide ? Je pense qu’il y a une vraie réflexion à mener sur ces différents points pour mieux vivre votre fonction et trouver des solutions.

    Charaud Il y a 10 mois

    Bonjour, je suis en réorienter professionnelle et le métier d’assistante dentaire me plaît beaucoup seulement avant de me lancer j’aimerai avoir toutes les informations en main. J’ai 27 ans et j’ai déjà changer d’orientation deux fois… Je fais des enquêtes métiers mais pour le moment je n’ai pas toutes les informations. Pouvez vous me dire les avantages et les inconvénients du métier ? Quel conseil vous me donneriez ?

    Répondre

    Veau Il y a 10 mois

    Bonjour ,

    Je souhaite avoir des renseignements plus précis sur assistante dentaire.

    Voici ma situation , je suis au chômage et souhaite 1 formation par alternance. Pour l’instant je cherche 1 stage de 15 jours chez un dentiste pour prendre connaissance du métier.
    Etant mére d’une enfant de 2 ans et habitant prêt d’avignon je cherche 1 école pas trop loin.

    QUESTION;
    – comment se déroule l’inscription?
    – Y a t il des frais à faire???
    – la formation est elle compliquée?

    En vous remerciant pour votre réponse. cordialement

    Répondre

    Anna Il y a 12 mois

    C est un métier très stressant la plus part de mesamis ont fait un brun out.Trop de choses à gérée trop d exigence des praticiens.Puis les relations se dégrades forcément.Ont n a pas le même statue.Ca fais 11 Ans que je fais ce métier et ce n est pas facile.D ailleurs je compte bien changé de métier trop de contraire et trop fatiguant de courrier dans tous les sens.Et jamais le temps de tous faire.Et le praticien gueule.Pour être traiter colle de la merde je préfère faire un autre métier. Car ils ont fini par me dégoûté de de travaille.

    Répondre

    espetta Il y a 1 année

    Bonjour , je ne suis pas assistante dentaire mais je suis un traitement d’orthodontie (appareil dentaire) depuis trois ans et je me rend au cabinet tous les mois et je m’intéressais à ce métier car cela m’attirais, et effectivement l’assistante dentaire qui travaille la bas est débordée (elle fait l’accueil physique et telephonique/l’administratif/et assiste le dentiste et fait les radios etc..) et l’orthodontiste est agressif verbalement même devant les patients et il l’humilie(selon moi!) ! C’est très gênant car même le patient a envie de partir au plus vite , l’orthodontiste se permet même de rabaisser certaines professions quand il me demande quelles études je souhaite faire …bref j’ai hâte que ce traitement se termine car même en allant qu’une fois par mois j’y vais à reculons donc j’imagine pas l’assistante qui supporte cela tous les jours .Bon courage à toutes finalement je vais me tourner vers un autre métier.

    Répondre

    Informations sur baume du tigre Il y a 1 année

    Hello, super pour ce bref résumé, il est très séduisant. Notre sujet se ressemble, donc Je vous fais un petit lien si tu n’y constate pas d’inconvénient. Chaleureusement.

    http://www.stopmalaudos.fr/articles/partenaires/baume-du-tigre-fr/

    Répondre

    Charlotte Il y a 1 année

    Bonsoir,
    Assistante dentaire depuis 15 ans dans le même cabinet avec un seul praticien et depuis 1 an avec un 2eme. Je commence depuis la fin de l’année 2015 à ressentir se stress que je lis régulièrement. Et idem que beaucoup d’entre vous je me pose la question de changer de métier alors que je l’adore. J’ai beau expliquer qu’avec une meilleur organisation tout le monde auraient quelque chose à y gagné mais rien n’y fait. Ils sont chacuns dans leur bulle, en fin de journée chacun est relativement content de leur journée sauf que moi je n’ai pas arrêté de courrir pour satisfaire tout le monde et personne ne s’en rend compte. Je veux bien me donner à fond, mais j’aimerais qu’on m’entende lorsque jai des requêtes. Je ne sais plus comment faire.

    Répondre
      Isabelle Laval

      Isabelle Laval Il y a 1 année

      Bonjour Charlotte et merci pour ton commentaire. Je comprends ton désarroi et je crois qu’il est partagé par pas mal d’assistantes… Les problèmes organisationnels sont très fréquents en cabinet dentaire et très préjudiciables à l’équilibre de l’assistante dentaire. Quand la polyvalence devient trop lourde à gérer, il faut songer à réfléchir à l’organisation. Peut-être répartir les tâches d’une autre manière, voire embaucher ! Mais ça c’est une autre affaire… Souvent, une modification de l’attribution des tâches améliore les choses. Par exemple avoir une personne dédiée à l’accueil et à l’administratif, et une assistante au fauteuil + stérilisation… Cela dépend de l’activité du cabinet, du nombre de fauteuils et de dentistes, du nombre d’assistantes, de la qualification du personnel (assistante qualifiée ou en cours de qualification), etc. Il serait intéressant de mener une réflexion globale en équipe avant que tu ne t’écroules de fatigue et que tu te démotives…

      Anna Il y a 12 mois

      Je suis bien d accord avec toi on fait du mieux su on peux mais on n est jamais remercier.Le stresse nous quitte jamais.Je cours sans cesse étant enceinte on ne me parle plus depuis.On le reproche d aller aux toilettes.Il fait 37 degrés dans le cabinet et il n y a pas la clim et être enceinte et fatiguant.J entend dépêche toi à longueur de journée. En plus le dentiste fumé dans le cabinet alors que je suis enceinte.

    Porquet Il y a 1 année

    Je suis sous lexomil depuis 3 semaines.
    Je rentre chez moi je pleure et je dors.
    Je vomis avant s arriver au boulot….et pourtant j ai choisi ce métier mais plus on donne moins on reçoit ces messieurs chirurgiens dentistes ont un ego sur dimensionnés et on oublie que le temps de l esclavage est bien terminé. …je tiens pour ne pas abandonner ma collègue.
    Mais à ne pas pouvoir aller aux toilettes de la journée, à avaler mon déjeuner en moins de dix mn en fonctionnant avec une pression permanente dans combien de temps le burn out?
    Maintenant je comprends les suicides de chez France Télécom

    Répondre

      linda Il y a 1 année

      Bonjour, je me rend compte que nous avons pour beaucoup une conscience professionnelle qui fait que nous nous donnons chaque jour toujours plus, il faut déjà que nous même nous prenions conscience que nous ne pouvons pas être au top tous les jours, nous ne sommes pas des machines et il faut savoir se préserver et de comprendre l’importance qu’a une assistante dentaire dans le cabinet, voyez vous même lorsqu’une des assistantes est malade une seule journée le travail que ça demande au praticien s’il est seul ou les collègues qui elles ont déjà leur propre boulot. Moi, je me qualifie comme la girouette du cabinet, il faut que je sois partout à la fois,au fauteuil, à l’accueil, au téléphone, les papiers…., , ok, et bien je le fais au rythme que je peux et mon boulot sera tout aussi bien fait, si retard tant pi je ne peux pas faire plus! Préservez vous, personne ne le feras à votre place à part vous même

      Isabelle Laval

      Isabelle Laval Il y a 1 année

      Ton témoignage me touche beaucoup. Il faut te protéger, protéger ta santé, ton équilibre. Il existe en effet des situations inacceptables dans certains cabinets. Je te conseille de te rapprocher de l’UFAD par exemple, qui pourra certainement te conseiller. Je sais qu’ils pratiquent la médiation, ce qui est très intéressant pour résoudre les problèmes. Courage…

    Linda Il y a 1 année

    Bonjour, je suis assistante dentaire depuis 13 ans dans le même cabinet dentaire et effectivement le stress est quotidien et pesant. J’aurais besoin d’une aide pour bien comprendre la convention collective au sujet des heures supplémentaires. je suis à 35 heures et je fais 4h à 5h00 d’heures supplémentaires non rémunérés par semaine, je les récupères 1h pour 1h. Dans la convention collective des AD il est stipulé que dans les entreprises de moins de 10 salariés, le paiement des supplémentaires est majorées de + 25% à partir de la 36e heure jusqu’à la 43e heure incluse et de +50% à partir de la 44e heure jusqu’à la 46e heure incluse, ou comme pour se que m’est proposé l’octroi d’un repos compensateur ( mais dans la convention collective celui-ci est majoré de 50%) avant d’aller voir mon patron pour discuter sur ce point et de demander une rectification de mes droits, j’aurais besoin de m’en assurer auprès d’un organisme ou syndicats. Mon soucis c’est que je ne sais ou me renseigné pour trouver des contacts sérieux. Pourriez-vous m’aider?

    Répondre
      ISABELLE LAVAL

      ISABELLE LAVAL Il y a 1 année

      Bonjour Linda, pour une lecture appropriée de la convention collective, tu peux je pense te rapprocher d’un syndicat. Il y a FNISPAD http://www.fnispad.fr/ Je n’en connais pas d’autre…. Bon courage.

      linda Il y a 1 année

      Bonjour,
      Merci Isabelle, effectivement en continuant mes recherches je suis arrivé aussi sur ce site FNISPAD,, je pensais pourvoir les joindre par mail, mais je ne trouve aucune adresse e-mail, ni numéro de téléphone, je vais donc envoyer un courrier. Merci beaucoup et bonne continuation.

      Isabelle Laval

      Isabelle Laval Il y a 1 année

      Linda, il y a des adresses mail ici : http://www.fnispad.fr/adherer/
      Vous pouvez tenter de les contacter par ce biais 😉 Bon courage.

      ValBRT Il y a 1 année

      Voici une information qui peut être très utile aussi aux Assistantes Dentaires : il existe une association de défense des assistantes dentaire avec une structure juridique, formation (JNAD) et des délégués dans les régions qui s’appele L’UFAD (UNION FÉDÉRALE DES ASSISTANTES DENTAIRES )

      linda Il y a 1 année

      Merci beaucoup ValBRT pour ton message, j’ai pu envoyer un message à l’UFAD, je suis dans l’attente d’une réponse.

    ageon Il y a 1 année

    Bonjour, je suis assistante dentaire depuis 5 ans, je travaille depuis plus de 2 ans dans le même cabinet et j’avoue souhaiter vouloir changer de métier, car je ne m’épanoui pas. J’ai moins d’expérience que mes collègues qui sont dans ce cabinet , depuis 11 ans. J’ai des réflexions sans arrêt devant les patients, aucune reconnaissance, aucune augmentation qu’on m’avait promis lors de l’entretien d’embauche, sans aucune explications. Je suis dégoûtée de ce métier qui pourtant à la base me plaisait. J’envisage une reconvertion professionnelle. Mais je trouve scandaleux et insupportable que des patrons se comporte de la sorte je ne sais pas si c’est leur metier qui veut ça , ou si c’est le faite d’avoir été recalé en 1ere année de médecine. Mais lorsqu’on en discute , on me dit que je ne supporte rien qu’on ne peut rien me dire et que je suis susceptible, voilà !!!!! De plus il faut être dévouée 6/7 , 12h/24h ne pas être malade ne pas avoir d’enfants et prendre des vacances lorsque ça les arranges !!!! Je pense que l’ambiance et l’épanouissement du personnel des cabinets dentaire, dépend beaucoup des dentistes,malheureusement. Mais eux, voient les choses que par les charges et la rentabilité du cabinet ils n’ont que ça à la bouche avec leur 6000 euros /mois !!!! Malheureusement, beaucoup d’assistantes sont dans le même cas, stress, dépression, prise de médicaments, perte de motivation, alors que faire ? Comment changer les choses ? Dommage pour un métier qui à la base peut être pationnant et diversifié. Mais je crois que le problème n’est pas récent malheureusement, et que les soutiens n’ont pas beaucoup de poids. Pour m’à part j’essaye de prendre sur moi, de me protéger et j’envisage soit un changement de cabinet ou une reconvertion.

    Répondre
      Isabelle Laval

      Isabelle Laval Il y a 1 année

      Et oui, malheureusement beaucoup d’assistantes quittent le métier pour des situations similaires à la tienne. J’ai moi-même quitté la profession mais pour d’autres raisons toutefois : je ne voyais pas d’évolution de carrière possible (c’est un autre problème !)… Je te souhaite de trouver l’épanouissement que tu mérites dans un autre cabinet ou une autre branche si tu choisis la reconversion…

      ageon Il y a 1 année

      Bonjour merci pour votre réponse , il est vrai que l’évolution de carrière dans ce métier est un problème et c est bien dommage. Si je peux me permettre vous faite quel métier ?

      Isabelle Laval

      Isabelle Laval Il y a 1 année

      Je suis maintenant formatrice professionnelle pour adultes. Voici le lien vers mon site internet : https://sites.google.com/site/formationisabellelaval/

    Abélia Il y a 1 année

    Je vous remercie de cet article intéressant sur le quotidien de l’assistante dentaire. Je comprends un peu plus les multiples fonctions exigées d’une assistante. Je fais mes études pour devenir assistante dentaire à ce moment. Je pense que c’est très utile à savoir tous les émotions et les attentes associées à ce métier. Merci de ce perspectif.
    http://www.tgndentisterie.com

    Répondre

    cathelyne Il y a 2 années

    Bonjour,

    j’espère que vous pourrez m’aider, cela fait trois ans que je travail en cabinet, n’étant pas encore diplômée (j’ai loupé plusieurs modules en 2013) que je repasse cette année j’espère y arriver j’aimerai quelques conseils pour gérer mon stress et l’agenda c’est à dire les entres deux c’est vraiment très difficile c’est ma hantise parfois j’en dors pas la nuit on se retrouve à faire de grosse journée interminable et parfois l’agenda est remplie et c’est du vent. cela m’attriste beaucoup car je suis responsable de la gestion du planning et a chaque fois j’ai ce sentiment d’échec comment faites vous pour sélectionner vos patients

    Répondre
      Isabelle Laval

      Isabelle Laval Il y a 2 années

      Bonjour Cathelyne, et merci de partager avec nous tes difficultés. Je pense qu’il faut clarifier la gestion de l’agenda avec le praticien afin d’optimiser la gestion des rendez-vous. Parfois en effet, on remplit et ce n’est pas très efficace car cela génère beaucoup de fatigue, de surcharge de travail, de stress tout en étant contre productif. Certains cabinets se font même aider par des organismes de formation pour apprendre à changer leurs habitudes en gestion de planning. Tout le monde est pénalisé quand un planning est mal géré, car au final ce n’est même pas rentable pour le cabinet ! Il s’agit là d’une grosse remise en question de l’organisation car le planning est une pièce centrale de l’activité. Cela passe par la volonté du praticien de faire bouger les choses et d’y travailler avec son équipe. L’impulsion doit venir du praticien ! Peut-être peux-tu essayer de lui en parler pour voir ce qu’il en pense, comment vit-il la surcharge de travail, l’inconfort généré par un planning trop chargé, les évolutions possibles, etc…

    Gueret Il y a 2 années

    Bonjour je souhaiterai savoir si nous avons des droits au niveau des jours de repos hebdomadaires ? Car moi j’ai le mardi et le dimanche en repos et en gerant trois enfants toutes seule ,là j’avoue que je peine et je suis fatiguée, je narrive pas à faire surface . Il est vrai que apres j’ai le mercredi matin et le vendredi apres midi , mais ce n’est pas pareil que quand on a au moin deux jours de repos consécutifs !!!!

    Répondre

    KARINE Il y a 2 années

    Bonjour Isabelle
    Je reviens vers vous car je vous avais demandé quel salaire je pouvais prétendre avec mon expérience professionnelle de 23 années comme assistante dentaire. Vous m’avez répondu très rapidement et je vous en remercie. Or, je viens de constater que la femme de ménage (qui ne s’occupe en rien du cabinet dentaire mais des parties communes du cabinet médicale à raison d’une heure par semaine) était rémunérer à 15 € brut de l’heure et moi 11 € brut de l’heure. Il y a comme un problème vous ne croyez pas !!!!! Soit disant qu’il aurait fait une erreur au moment de signer le contrat avec cette personne !!! Bien sur il n’y a aucun recours pour modifier ce qui a été donner. Mais je pense que les qualifications ne sont pas les mêmes !!! Alors quoi faire ? Comment argumenter ? Le dialogue est très compliqué, mon employeur élude toujours le problème en évoquant des charges professionnelles élévées !!! Quand on décide d’employer du personnel qualifié, on est en générale au courant des charges que cela va impliquer !!! Cela ne s’improvise pas !!! De plus, la secrétaire médicale du cabinet médicale qu’il réumunérait à démissionner il y a 2 ans et qu’il a rompu son contrat avec une entreprise de nettoyage professionnelle. Donc des charges en moins !!!! Merci de me venir en aide…

    Répondre
      Isabelle Laval

      Isabelle Laval Il y a 2 années

      Bonjour Karine, pour défendre ton dossier, tu dois t’appuyer sur des faits et sur les règles du jeu de notre profession, à savoir : ta qualification, ton ancienneté, la convention collective, les tâches que tu accomplies (pour éventuellement bénéficier de la prime de secrétariat), etc. Je sais que beaucoup de choses sont injustes et difficiles. Il te faut quoi qu’il arrive rester professionnelle et objective. Par contre tu peux faire part de ton ressenti en disant que tu as besoin de te sentir reconnue dans ton travail car tu apportes ta qualification auprès du praticien et des patients et que tu vis mal le fait de ne pas obtenir une rémunération adaptée à ton engagement au sein du cabinet. Essaie d’argumenter sur ce que tu apportes en termes de valeur ajoutée (pour contrer les arguments des charges…). Bonne chance 😉

    Da Silva Il y a 2 années

    Bonsoir j ai fais la formation en 2010 au Cnqaos et depuis j ai eu un CDI . J adorais ce métier d assistante dentaire et maintenant mon praticien arrive a me faire détester ce métier . Tout ce passer bien au début et maintenant elle est toujours sur moi . Des remarques sur remarque , si c est pas fait dans la seconde je me fais pourrir et ce que je déteste surtout c est quand elle fait des remarques désagréable devant les patients au lieu de les faire après . Je suis seule a jongler entre accueil téléphone fauteuil . Au lieu de me dire ce qui ne va pas ou j ai fait l erreur elle les notent sur son cahier . Comme les gamins a l école quand on leur enlevé un bon point. C est stressant , je vais au travaille en reculant et le pire c est que je m énerve chez moi mon ami en a marre et mes enfants aussi . Je me dis que je devrais tout laisser tomber. Je sais pas si c est le fais que ça soit une femme . Mais j en peu plus . Aidez moi si vous avez des conseils a me donner

    Répondre
      Isabelle Laval

      Isabelle Laval Il y a 2 années

      Bonsoir et merci de ton témoignage qui me touche car en effet ce que tu vis est difficile. Malheureusement, on entend encore trop souvent ce type de témoignage dans les cabinets…As-tu essayé de demander un entretien avec ta praticienne pour en parler ? Tu pourrais par exemple lui dire : « quand vous me reprenez devant un patient, je me sens humiliée et je le vis mal. Je souhaiterais que vous me disiez ce qui ne va pas en face à face » etc… Bref, il va falloir que tu abordes avec tact le sujet sinon tu vas vivre sous stress et cela va nuire à ta santé et à ton équilibre. Courage…. Tiens-nous au courant.

    Eva Il y a 4 années

    J en est parlé a mon directeur, il m a dit de prendre sur moi jusqu a la fin etbde changer de cabinet a la fin de mon contrat. Il m a rassuré sur certaine choses par rapport a l obtention de mon diplome. Ca m a fais du bien de lui parler.
    Bon courage nabila tu es en bonne voie^^!

    Répondre
    Isabelle Laval

    Isabelle Laval Il y a 4 années

    Je suis ravie Nabila de cette évolution constructive. Le dialogue est la meilleure des solutions.
    Bonne continuation.

    Répondre

    Nabila Il y a 4 années

    Bonjour Isabelle merci pour tes encouragements.

    Finalement j’en ai discuté avec son mari qui vient l’aider au cabinet pour les taches administratifs, et sincèrement je lui ai dit ce que je pensais ( à savoir que ma patronne aime la franchise) donc je sais qu’il va surement lui rapporter mes dires.
    Tout ça pour dire, que ma patronne pour commencer à me donne des objectifs a atteindre dans la journée, comme par exemple changer de dossiers systématiquement quand je change de plateau pour pouvoir recevoir le patient concerné.
    Je sais que les choses vont s’améliorer petit à petit j’ai confiance. C’est une personne compréhensible, elle n’arrêtes pas de dire que nous sommes une équipe, mais reste tout de même hyper exigeante.

    Eva appelle le CNQAOS et dit leur ce qu’il se passe, sinon au pire tu finis ta formation et tu changes de cabinet. Bon courage à toi, fait de temps mieux c’est tt ce que j’ai à te dire.

    Répondre
    Isabelle Laval

    Isabelle Laval Il y a 4 années

    Bon courage eva et nabila 🙁 En effet, vous vivez des situations difficiles et vous devez absolument garder confiance en vous et en votre valeur. La vie d’assistante n’est pas toujours facile… Heureusement il y a aussi des bons moments et de jolies expériences que je vous souhaite du fond du cœur de connaitre un jour.
    A bientôt.

    Répondre

    eva Il y a 4 années

    je me demande aussi ce que je fais là et que c’est également la pire connerie que j’ai faite!! j’ai fais des boulos pas terrible mais au moins sans stress et avec une bonne ambiance! C’est sa le pire au travail je crois!
    je ne vois pas quels interets ils ont de nous rabaisser de la sorte, bcp de filles dans mon centre de formation sont dans le même cas que moi, heureusement pas toute! certaines s’entendent très bien ac leurs patrons et qd elle m’en parle sa donne envie!
    Je pense que la meilleure solution et de quitter nos cabinet et en trouver un autre… mais on sais ce qu’on perd mais pas ce qu’on retrouve!
    J’ appréhende ma journée de demain, 9h avec… pffff je vais rester coucher je crois!

    Répondre

    Nabila Il y a 4 années

    Bonjour Eva, je te comprends parfaitement.

    Moi je suis assistante dentaire depuis 1 mois et une semaine et très sincèrement ce métier qui me plaisais tant au début commence à devenir un vrai stress au quotidien.
    Ma patronne est hyper exigeante, elle veux qu’en 1 mois je sache tout sans rien lui demander je trouve ça vraiment abusé. J’ai signé un CDI, c’est super vous allez me dire, mais je crois que ce CDI et peut être la plus grosse erreur de ma vie.
    Au début tout se passait bien, elle m’expliquait les choses une à une et j’arrivais à suivre, mais au bout de 15 jours elle a accéléré la cadence. Son ancienne assistante est restée 8 ans avec elle, je comprends qu’elle est pu être habitué a ne plus rien faire et tout décharger à son assistante dentaire, mais faut qu’elle comprenne que je suis débutante et qu’elle arrête d’attendre de moi que j’acquière la même expérience que son ancienne AD en si peu de temps , je fais de mon mieux pour arriver à faire correctement les choses. J’ai perdu confiance en moi et parfois le matin je suis 2 deux doigts de rester dans mon lit et ne pas aller bosser.
    Je suis dégoûtée, sans compter certaines réflexions devant les patients, et que je n’ai toujours pas été payé.

    comment reprendre gout à tout ça, pourtant nous avions déjà eu une discussion à propos de ça.

    Répondre

    Eva Il y a 4 années

    Désolé pour les fautes et fautes de frappe mon i pad beug quand j ecrit trop vite^^

    Répondre

    Eva Il y a 4 années

    Bonour les filles! Moi ca fais 10 mois que je suis en formation d assistante en orthodontie, je suis seule au cabinet avec ma bosse, au debut tout allais bien, ma,patronne etait comprehensive, me rassurais… Mais au bout de 3 mois son comportement a completement changé, elle me fait reflexions sur reflexions.
    J apprend les choses seule, surtout au niveau paperasse avec la secu, mgen… elle est incapable de m expliquer correctement! Si des retours nous sont fait c est moi qui prend!
    Je surcharger de travail je cours tte la journee je n ai meme pas de pause quand je fais 14h 19h ! Voir 20h! Pas le tps d aller au toilettes!
    Je lui en est parlé comme quoi je ne pouvais pas tout faire, elle m a repondu que je n avais,pas bcp de choses a faire, et le pire du pire c est qu elle prétend tous faire! Et qu elle n a pas le tps de me former.
    Je passe mes journees avec la boule au ventre, le week end je debale mon sac aupres de mon copain qui evidement n en peux plus et me dit de lui balancer ses 4 vérités! Chose bien evidement que je ne peux pas faire!
    Elle ma egalement dit, il y a 2 jours, que si je ne voulaisnpas faire un boulo de merde dans la vie, il faut que je me bouge ici!
    La gros coup de massu! Je sais que je ne suis pas,parfaite mais je fais de mon mieux pr repondre aux exigence des partiens et du praticien mais sa ne va tjr pas!
    Je me remet bcp en question je me sent inutile et incompetente!
    J ai envie de ts plaquer je n en peux plus!

    Répondre
    Isabelle Laval

    Isabelle Laval Il y a 4 années

    Bonjour Hélène. Je pense que cela est du ressort du praticien de lui parler en tête à tête afin de régler ce problème 🙁

    Répondre

    Helene Il y a 4 années

    Bonjour,

    Je suis actuellement en formation chez un praticien très bien humainement et professionnellement.
    Le probleme que nous rencontrons est la place que prend l’assistante dentaire qualifiée qui est actuellement en poste avec moi qui a plus de 20 ans d’expériences elle effectue ses taches parfaitement très compétente dans son travail. Néanmoins, elle dirige tout, immisce dans les discussion de tout le monde, reprend le praticien devant le patient. Veut savoir tout ce qui se passe dans le cabinet. Plusieurs discussions ont été évoquées mais rien n’y fait tout le monde est au bord de la crise. Tout tourne autour d’elle constamment, et veut toujours avoir raison à longueur de tps.
    Que faire ?

    Répondre
    Isabelle Laval

    Isabelle Laval Il y a 4 années

    Merci Myriam pour cette réponse.

    Désolée Cauliez de ne pas avoir répondu plus tôt à votre message. Je n’ai pas vu votre commentaire lors de sa publication… Protégez-vous et prenez soin de vous. Le travail ne devrait jamais devenir une telle source de fatigue tant morale que physique. Parlez-en à votre médecin avant de craquer complètement.

    Bon courage à toutes.

    Isabelle

    Répondre

    Myriam pacha Il y a 4 années

    Cauliez,
    J’ai vécu cette situation longtemps à mes débuts, et je ne comptais plus les périodes de dépression; j’ai été longtemps malheureuse et seule.
    Il faut dès à présent leur imposer un contrat de qualification ou bien quitter ce cabinet s’il refuse ou repousse à plus tard et entamer votre formation ailleurs en signant dès le départ un contrat de qualification. Rien ne justifie de telle attitude à votre égard, renseignez vous sur vos droit aupres d’organisme du droit du travail concernant vos salaires. Ne les laisser pas vous exploitez et vous rendre insignifiante. Cordialement

    Répondre

    cauliez Il y a 4 années

    Je suis assistante dentaire depuis 1 an et je vis un enfer. On m’avait promis de passer la formation et d’avoir un bon salaire et aujourd’hui je me retrouve seul car ils ont licenciés ma collègue (qui était n’était pas assez efficace selon eux) je fais en moyenne 45heures/semaine,ils m’avaient gracieusement donnés deux semaines de vacances pour sois disant recuperer mes heures supp et au finale elles ont etaient retires de Mon salaire…et on me dit « nous ne pouvons pas faire autrement en vue de la situation economique du cabinet »…ma patronne est extremement rabessante au quotidien et je suis au bout du rouleau moralement et physiquement

    Répondre
    Isabelle Laval

    Isabelle Laval Il y a 4 années

    Bonsoir Anna,
    Merci de ton témoignage qui me touche. Ne baisse pas les bras, tu finiras par trouver ta voie. Concernant les évolutions en cabinet dentaire, en effet les choses bougent surtout en implantologie mais cela s’apprend vite.
    je te conseille d’aller voir sur ce site : http://www.dentalespace.com/patient/ Sur la gauche de la page de ce site, tu as une colonne “soins dentaires” avec une liste en dessous (hygiène bucco-dentaire, gencive, carie, etc). Tu trouveras un peu plus bas dans la liste, la chirurgie et les implants dentaires. Il suffit de cliquer sur les rubriques qui t’intéressent et tu trouveras des articles, des vidéos, etc. Bon courage et à bientôt le plaisir de te lire.

    Répondre

    Anna Il y a 4 années

    Bonjour à toutes
    Je suis assistante dentaire depuis de nombreuses années dont 16 dans le même cabinet dentaire j’ai eu l’envie de faire autre chose ( je cherche encore..!) je suis lasse de ce métier du stress qui en découle de l’emportement des praticiens qui effectivement se retourne souvent sur leur assitante, n’oublions pas notre quasi « dévouement » à ce métier nous n’avons pratiquement pas le droit d’être malade surtout si nous sommes seule sans collègue pour nous remplacer, la charge de travail et le nombre d’heures à piétiner du fauteuil au Tél de la salle de sté à celle d’attente etc …, il existe des duos en parfaite harmonie je vous rassure;-) . En attendant de savoir ce que je peux faire j’ai repris du service après 2 ans d’arrêt omnipratique ( j’ai continué en ortho) juste pour un remplacement de 3 mois mais je suis totalement « perdue » ce métier évolue rapidement j’apprend l’implantologie et j’avoue être comme une idiote je connais très peu l’implantologie mon ancien praticien à commencé les implants peu avant mon départ, je ne veux pas trop m’impliquer sachant que je ne resterai pas longtemps malgré tout l’envie de savoir est toujours là, si vous pouvez me donner des conseils en implanto je suis preneuse.
    pour finir, peut être que si notre statut était enfin reconnu en tant que professionnelle de santé nous serions plus motivée
    Bon courage à vous toutes et merci de m’avoir lu

    Répondre
    Isabelle Laval

    Isabelle Laval Il y a 5 années

    Bonjour Renée,
    Je connais en effet le cas d’une aide soignante qui s’est reconvertie à l’assistanat dentaire suite à des soucis de santé qui l’empêchaient de continuer son métier. Le métier d’assistante dentaire ne présente pas l’inconvénient de devoir soulever du poids par exemple, mais il présente d’autres difficultés : journées longues et denses au niveau du rythme de travail, postures parfois pénibles quand on travaille au fauteuil, etc. Je pense qu’il faut que tu y réfléchisses avec ton médecin et en fonction de ton cas particulier. Il m’est difficile de te répondre, mais ce type de reconversion est en effet une solution qui peut être envisagée si ton état de santé le permet.
    Bonne chance.
    Isabelle

    Répondre

    renee Il y a 5 années

    Bonjour je suis aide soignante mais jai eu de graves provlemes de dos hernie discales et protusions debord dun disque et debut darthrose. .. Jai 23 ans et je doit me reconvertir le seul probleme c que ya pas grand chose qui minteresse a par le milieu medical lideal serqit une profession de bureau meme avec mon bac en plus difficile de trouver que pensez vous de ma situation de sante pour le metier dassistante dentaire? Svp merci davance

    Répondre
    Isabelle LAVAL

    Isabelle LAVAL Il y a 5 années

    Bonsoir,
    La situation que tu endures me parait en effet compliquée et peu propice à l’épanouissement. Essaie le dialogue, demande au praticien de t’accorder un entretien pour mettre à plat ce problème dans de bonnes conditions et chercher ensemble des solutions… Et si vraiment il n’y a pas d’amélioration, ne va pas tomber malade, vois avec ton centre de formation pour trouver peut-être un autre cabinet où tu te sentiras mieux…
    Bon courage, et bon week-end.
    Isabelle

    Répondre

    menuez Il y a 5 années

    bonsoir,
    je suis actuellement assistante dentaire en contrat pro et j’ai vraiment de plus en plus de mal a subir le stress de mon praticien, je dit bien subir, car dès que quelque chose ne va pas (retard dans les rdv, ou patients qui ne paies pas bien) c’est moi qui trinque, il se met a me crier dessus pour un oui ou pour un non et cela devant les patients, je trouve cela très humiliant. a tel point qu’il m arrive de pleurer de colère et ceci pour ne pas la décharger sur mon praticien. ce n’est pas faute de lui avoir déja demander, de ne plus me crier dessus pour me dire les choses, après tout je suis la pour apprendre, et je ne peux pas tout connaitre…mon stress ce transforme peut à peut en angoisse, d aller au travail, je me demande comment ça va ce passer, si je vais être capable de lui apporter ce qu’il me demande, sans me tromper..j’aime le métier que je fais, mais je ne pourrais subir plus longtemps cette situation de stress..
    Auriez vous des conseils à me donner, afin d’améliorer mon quotidien, avant que je décide de tout plaquer, est ce que je peux changer de patron?

    d’avance merci pour vos réponses!!!

    Répondre

      sylvie2016 Il y a 8 mois

      Il n’ est pas normal que le praticien crie. Ça peut lui arriver s il est fatigué ou stressé.Il exagere les problemes…Le retard des patients n est pas du à la assistante.En gros il n’est peut être pas detendu ou à trop de monde ? Je réponds par l humour sauf si il est trop tendu..Je tâche de me faire respecter…Bon courage. .

    Pérot Il y a 6 années

    je viens de découvrir ton site….Cela fait 18 ans que j’entends parler de ce fameux stress dans notre beau métier avec ses multiples facettes donc « multi stressant » mais quel bonheur de travailler avec un ou une praticienne sans stress pour l’affronter, est en faire des journées de travail riche et pleine de mouvement . J’ai eu la chance de faire quelques cabinets dentaire et de tomber sur des praticiens qui étaient conscients de se protéger (comme ils le pouvaient )de ce stress (le plus possible) ..car je plaints certaines collègues qui doivent subir déjà leur praticien en plus du reste magali,Nimes

    Répondre
    Isabelle Laval

    Isabelle Laval Il y a 6 années

    Bienvenue Émilie sur ce blog, et merci pour ce témoignage fort intéressant. Et oui, le stress est omniprésent au sein du cabinet, d’où l’importance d’être soudé ! Car si l’équipe cumule stress et mésentente, c’est très mal parti….
    Bonne continuation.
    Isabelle

    Répondre

    Emilie Il y a 6 années

    Bonsoir à toutes (et à tous),

    Je viens de découvrir votre site et je suis tombée sur cet article : le STRESS

    Cela fait 3 ans que je travaille dans un cabinet dentaire (reconversion). Nous avons une super équipe très soudée, mais cela arrive souvent que le stress envahisse les lieux, pour cause de surcharge de travail, de retard, de problèmes informatiques ou matériels dentaires …
    Avec mon praticien, nous nous comprenons sans nous parler et sentons l’un et l’autre quand le stress monte. En 3 ans, nous avons appris à nous controler en dehors de la salle de soins pour éviter de le transmettre aux patients. Ce qui marche plutot bien.

    Tout ça pour dire que même avec une entente parfaite au sein de l’équipe et un très bon cabinet, le stress reste très présent dans notre métier.

    Bonne soirée et à bientot.

    Répondre
    Isabelle Laval

    Isabelle Laval Il y a 6 années

    Tu as tout à fait raison Léa, le patient doit se sentir en confiance auprès de son dentiste, il en va de la qualité de la relation qui s’instaure entre soignant et soigné.

    Merci Christine pour ton témoignage riche et fort intéressant. En effet, comment répondre au stress est un vaste sujet. Le dialogue est important au sein de l’équipe, mais il est important aussi de se donner les moyens d’exercer sereinement. N’oublions pas que le patient est le premier bénéficiaire de notre bien-être. Le stress occasionnel est incontournable, cela fait partie de la vie et on peut s’y adapter ; mais il ne faut pas que le stress fasse partie de la routine ! Sinon, l’épuisement montre le bout de son nez….

    Répondre

    LECLERCQ Christine Il y a 6 années

    Bonjour isabelle et bonjour à vous toutes !

    Le stress ! Voilà donc un terme que je disais ne pas connaître il y a six ans quand j’ai commencé dans le métier d’assistante dentaire. Et aujourd’hui, qu’en est-il ?
    Eh bien, malgré une bonne organisation (je pense) il m’arrive de plus en plus d’être stressée au travail. Je travaille seule avec mon praticien et nous n’avons pas de secrétaire, du coup, je jongle entre le fauteuil, le téléphone, les patients et la salle de sté. Certains jours, ce n’est vraiment pas facile.
    Alors, dans les cas extrêmes de surcharge de travail, de téléphone qui sonne à tout bout de champ, la salle d’attente qui se remplit, les patients mécontents pour un retard de 15 mn et la sonnette de mon praticien qui m’appelle au secours, eh bien, je m’arrête un instant, je respire un bon coup et je RELATIVISE. De toutes façons, tous les patients passeront un par un, coûte que coûte, tant pis pour l’horaire. Il est impératif que nous soyons en pleine possession de nos moyens pour accueillir chacun de nos patients, leur donner les soins qu’ils attendent et une écoute de qualité, par ailleurs, il ne faut absolument pas repasser notre stress au praticien qui ,déjà, gère le sien. Notre calme et notre sérénité ont des effets bénéfiques sur le stress du praticien car il se sent épaulé et beaucoup moins seul.
    Parfois, si je suis en retard dans ma stérilisation, je choisis une séance de soins où le praticien pourra se débrouiller tout seul, je le préviens et chacun travaillera de son côté.
    Oui, le stress est difficile à gérer au quotidien mais rien que le fait d’en parler avec son praticien désamorce le problème rapidement ; nous sommes deux dans le bateau et donc deux à oeuvrer pour mener à bien la journée toujours dans le respect d’une bonne qualité de soins pour nos patients et surtout une bonne qualité de vie au travail pour le praticien et son assistante.
    Après, je pense que le stress est vécu différemment suivant notre personnalité ; chacune de nous doit réagir différemment devant des situations stressantes et on a chacune nos solutions pour réagir. Qu’en pensez-vous ?
    J’ai déjà suivi une formation de gestion du stress et c’était vraiment très intéressant à tous niveaux : connaissance de soi, gestion des situations difficiles, apprendre à désamorcer des situations difficiles, etc… il y aurait beaucoup à dire. Ce serait vraiment intéressant d’avoir un sujet sur le problème.
    Merci en tout cas d’aborder ce problème de gestion du stress.
    A bientôt.
    Christine.

    Répondre

    Léa Il y a 6 années

    Bonjour

    Lorsque je vais chez mon dentiste, je ne suis pas stressée. J’ai confiance en ses compétences. Il fait du bon travail.
    Les techniques ont évolué. J’ai été surprise le mois dernier lorsqu’il a fait des radios et qu’il a visionné tout de suite sur son écran. Avant il fallait passer les radios dans les bains. Maintenant c’est numérique.
    S’il était stessé, je ne me sentirais pas bien.

    Répondre
    Isabelle Laval

    Isabelle Laval Il y a 6 années

    Merci Céline pour ce commentaire. En effet, il y a plusieurs facteurs de stress. Et n’oublions pas le stress du patient !!
    Dans ce billet, je souhaite mettre l’accent sur le stress généré par une surcharge de travail ou une mauvaise organisation du travail. Ce stress là est dû au sentiment de ne plus arriver à faire correctement son travail, ce qui est très perturbant car il est important de garder la fierté de son travail pour s’épanouir.
    La gestion du stress demande en effet un gros travail sur soi. Cela pourrait être l’objet d’un autre article d’ailleurs.

    Répondre

    Céline Il y a 6 années

    Je pense que tous les problèmes émanent avant tout d’une seule et principale origine: le stress;
    Du côté du praticien: il a un métier porteur de grand stress; si à cela on surajoute des soucis personnels, il sera parfois naturellement enclin à décharger son stress sur l’équipe soignante…
    Du côté de l’assistante, elle doit gérer le stress du métier et/ou ses soucis et/ou le stress du praticien et/ou celui des autres assistantes; difficile!!
    Il est donc impératif que chacun en prenne conscience pour que le travail redevienne un plaisir et non plus une corvée voir une angoisse pour certaines…
    La gestion du stress d’un point de vue individuel et collectif est donc à mon sens une NECESSITE…

    Répondre